Pour la quatrième année consécutive, les « Rencontres Japon » de Manigod proposeront une soirée d’initiation aux arts et traditions du Japon.

Cet été 2017, nous évoquerons de quelle façon la poésie classique chinoise inspire l’esthétique japonaise en partant de trois petites histoires tirées de la liste des 36 poètes immortels du Shisendô créée par Ishikawa Jozan pour sa maison de Kyôto réputée des touristes connaisseurs d’aujourd’hui.

De la même façon qu’il serait difficile de comprendre la culture classique française en ignorant tout de ses racines gréco-latines, nous verrons comment la poésie chinoise a inspiré les piliers de la beauté japonaise que sont le nô ou la cérémonie du thé.

Merci de transmettre cette information à toutes les personnes intéressées par la culture japonaise, ou simplement curieuses.

Pour tout contact et demandes de renseignement : barbery@gmail.com

La salle des fêtes de Manigod peut contenir 200 personnes. Si vous souhaitez réserver vos places, envoyez un mail avec votre nom et le nombre de présents à : barbery@gmail.com

Pour éviter l’effet « gratuit = sans valeur » et alors que cette soirée exceptionnelle est organisée sur le principe exclusif du bénévolat, une entrée symbolique sera proposée :
– tarif normal : 5 euros
– tarif réduit (sans justificatif) : 2 euros
– tarif enfant : 1 euro (ou un dessin pour le maître japonais)
– tarif soutien : 10 euros et plus
Les fonds récoltés servent à aider au financement de la venue d’un maître japonais les années suivantes.

Liens :

Présentation

Pour une introduction générale au Shisendô et aux 36 poètes immortels chinois, parcourir cette section qui rassemble pour la première fois, synthétiquement, toutes les informations disponibles sur les poètes, les poèmes retenus et leur traduction en français. Ce document a été achevé en juillet 2017 après plusieurs mois de recherche.

Les trois petites histoires extraites pour cette soirée :

a) 01- 蘇武 – Su Wu – そ ぶ (140 BC – 60 BC) : quel symbole pour la fidélité ? Kinuta !

b) 07 – 李白 – Li Bai (Li Po) -り はく (701-762) : qui est la femme la plus belle ?  Yang Guifei !

c) 25 – 寒山 – Hanshan – かんざん (début VIIIème) : quel lien entre montagne et liberté ? Hanshan !