présents 2023

「vous pouvez m’écrire pour avoir accès aux versions audio」

quand il fait trop froid
trop blanc
pour lancer le four le dimanche

les paillettes d’or de la neige
dans le coucher à moins dix

courir en montagne
dans la pente enneigée
qu’on a montée

quand le cairn est plus petit
que la crête enneigée

quand on touche l’arbre
et qu’il s’ébroue

la branche de pin
pénitente sous la neige

le bruit du sable
sous le coupe-ongle du bolier

la buche couverte de flocons
que l’on met au poêle

enlever ses lunettes
pour marcher un jour de neige

quand le vent
jaunit les flammes

l’origine du noir de la poix

la corvée de petit bois
quand elle devient joyeuse

un bol qui aurait à vingt degrés
sa couleur de mille degrés

est-ce toi la fouine
qui est venue pisser
sur mon palier ?

les traces du lièvre
fuguant avec les miennes

quand l’hiver fait enfin
de toute la montagne
un cairn

le hamac près du poêle

les trois bûches du matin

ajouter de l’ocre
à l’argile

les traces d’argile
sur la porte du bolier

l’eau froide de la gouille
pour les mains du bolier

se surprendre à aimer
l’épandage d’alpage

nettoyer l’opercule
d’un yaourt au soja
d’un seul coup de langue

des chauve-souris
en janvier

l’art
comme du petit bois

le son du petit bois
qui tombe du billot

les matins sans nuages
où les levers ne sont pas oranges

gonfler un sac en papier
pour l’éclater

se surprendre à monter très vite au cairn

les jours qu’on oublie

le silence
après les feux d’artifice du nouvel an

-->