Mon implication dans la création céramique rencontre plusieurs objectifs. L’un des plus importants, et qui a initié ce projet, est celui de promouvoir une beauté qu’on trouve encore au Japon, dont l’origine n’est souvent pas japonaise (Ido, Karamono), et qui est célébrée de façon vivante dans les cérémonies du thé.

Il n’existe pas en France d’instruments de thé suffisants pour promouvoir cette beauté. Les céramistes qui pourraient créer ces pièces ne savent pas comment faire : quels objets pour quelles fonctions, quelles dimensions, quels types de formes, de couleurs, de textures, d’appariements. Impossible d’aider à promouvoir cette beauté donc sans savoir comment la créer, en utilisant les techniques contemporaines et les matériaux disponibles. Tous mes tests, la publication de mes recettes validées et de mes journaux de cuisson, répondent à cet objectif.

Toute personne désirant s’associer à ce projet peut me contacter et si le lien le permet, je suis prêt à mettre à disposition mon temps et mes ressources.

Je peux ainsi recevoir en France (à Manigod) et au Japon (à Kyôto) pour montrer des objets, des dispositifs, échanger à partir de mon expérience pourtant encore limitée. Des céramistes motivés pourraient utiliser mes fours, notamment ceux de Kyôto, afin de tester des terres et des émaux. Je suis prêt à organiser des visites de magasins spécialisés (où parler Japonais est requis), à Kyôto, Bizen, Shigaraki.

Et pourquoi pas même organiser de petits stages sur quelques jours.