bols

Journal de Cuissons : An 2

7 janvier 2019 : cuisson 31 (propane 700°C et 1010°C)

  • 59 : Tiers-de-FierPoursuite des tests d’argiles et d’émaux transparents. Et confirmation, inattendue, de la qualité du transparent 850 de Spectrum Glaze (vendu 3 fois plus cher en Europe qu’au Canada…). Le test d’un mélange aux tiers argile du Fier+Terracota rouge espagnole+Tpasta enduit du Spectrum 850 a produit un beau résultat. Satisfaction à pouvoir intégrer l’argile locale et d’avoir trouver un émail produisant un résultat uniforme, révélateur des couleurs de la terre.
  • Sur la même terre, l’ATP 1/60, l’ATP 5/0 (Ceram décor), et le C4160 dilué n’ont pas donné d’aussi bons résultats.
  • tests de forme : ruban de moebius (bunchin, futaoki) et vase nu féminin (imaginer une cérémonie de thé aux instruments où la référence au plaisir ne serait pas tabou). « Théière » et versoir pour oolong.
  • Echec d’un test d’émail avec 70% d’une fritte feldspath, 15% de poudre d’os, 15% de cendre de chêne : température insuffisante, l’émail n’a pas fondu.
  • Tests de sigillée bleue (Rakuvaria) : intéressants pour des motifs et lignes. Pas pour des aplats (bords d’assiette carrée).
  • Test de sgrafitto sur de la sigillée sèche.
  • Bols 59 et 60

16 janvier 2019 : cuisson 32 (propane 970°C)

  • Échec de la tentative de réplication des résultats de la précédente cuisson : même argile (mélange avec argile du Fier), même émail (Spectrum Glaze 850)… aucun rouge, que du vert. Variations qui peuvent expliquer ces résultats :
    • pas de biscuit  : émaillage directement sur terre crue (en s’aidant du poêle à bois pour faire sécher/durcir les pièces). L’aspect gel de l’émail (Spectrum Glaze utilisent-ils de la colle à papier peint ?) permet d’émailler sans risque de casse.
    • cuisson à 970 et non à 1010°
    • réduction/enfumage un peu moins long que la fois précédente
  • Le vert obtenu a un certain cachet et l’on pourrait envisager une série déroulant le gradient de couleurs que l’on peut obtenir avec ce mélange « du Fier ». Mais mon but est de valider des recettes me permettant d’obtenir du rouge (via l’argile, pas l’émail qui ne doit être que révélateur).
  • Poursuite de mon apprentissage du tour électrique. Quelques pièces tournées donc (« idogata », « choppe »). Notamment en utilisant une terre en laquelle je crois, le grés rouge chamotté CT-R de Vicente Diez vendu par Céram-décor, qui a produit un noir franchement intéressant dans l’optique de créer des kuro.
  • Deux bols testés également en mélangeant de la tpasta avec de l’oxyde de fer jaune qui ont produit eux aussi du vert-de-gris marbré. Confirmation de la qualité de la tpasta pour la mise en forme : les bols créés avec cette argile ont des formes fortes, sculpturales, qui tiennent l’espace.