Été 2018 : thé, céramique et Wang Xizhi

Chers amis

Un petit message pour vous souhaiter un bel été et vous informer de :

1) la possibilité de rencontres autour du thé

http://www.barbery.net/manigod/atelier-de-the/

2) la possibilité d’échanges autour de la céramique impliquée dans la cérémonie du thé à partir de pièces japonaises.

J’installe actuellement un poste céramique complet au chalet avec le projet de créer des outils de thé utilisant exclusivement les éléments présents dans la vallée (argile du Fier, feldspath, cendres…). Toute aide pour ce projet sera précieuse.
Je serai livré d’un four « raku » tout début août et ceux qui voudraient assister à sa mise en place sont les bienvenus.
http://www.barbery.net/bols/

3) « Quel est l’artiste, le créateur, qui a eu le plus d’impact sur l’histoire de l’humanité ?« . À cette question franchement difficile, j’en suis venu à répondre progressivement : Wang Xizhi, calligraphe chinois du 4ième siècle dont le style continue d’être le modèle, la racine primaire, pour toute l’Asie – et tous ses arts.
http://www.senjimon.net/

Je pourrai, si suffisamment de personnes sont intéressées, organiser une petite conférence de 2h à ce sujet, sur le modèle de celle de l’année dernière, un soir d’août, dans mon chalet. Cela me demanderait une bonne semaine de préparation et je ne lancerai l’opération que si un intérêt suffisant se manifeste.

Vous pouvez me contacter par mail directement.
Merci de transmettre ces informations sur vos réseaux !
Chaleureusement
Stéphane Barbery

Nô et Interview Musique

Deux actualités cette semaine !

  1. Publication du Nô « Le Sanctuaire de l’Instant« , variation sur Eguchi

 

 

 

 

2. Publication d’un entretien détaillé sur la sortie récente des deux premiers albums de musique

Toute personne qui m’aiderait à faire connaître ces créations , par exemple en postant un commentaire sur les sites de diffusion (Itunes, Google play, Amazon, Spotify, etc), peut m’envoyer un message avec son adresse postale et je me ferai un plaisir de lui envoyer une calligraphie originale.

Goen-no-Ma ご縁の間 : « la chambre des liens »

Mise en-ligne de la version 1.1 : http://www.barbery.net/goennoma

(Ce projet fait partie d’un autre plus large, non finalisé : http://www.barbery.net/36 )


Goen-ご縁 est le lien invisible qui relie deux personnes : lien d’affinité, d’amitié, d’amour, de complémentarité, d’accord. Il peut être plus ou moins fort, solide. Ou totalement absent. Il peut être consolidé. Ou rompu. Il existe à Kyôto des sanctuaires où l’on vient prier pour son nouage (célibataires, couples fragiles) ou pour sa rupture…
En créant sa liste des trente-six poètes chinois illustres, Ishikawa Jôzan 石川丈山 a apparié par paires les poètes. Il a ensuite disposé dans la pièce centrale carrée de sa maison les représentations de ces derniers de telle sorte qu’ils soient reliés par une ligne invisible diagonale.

En recréant le schéma de cette pièce sur ordinateur, j’ai dans un premier temps orienté à l’envers les poètes du mur sud. En traçant les lignes, j’obtenais alors un schéma qui n’était plus celui d’un tramage diagonal. Mais le résultat était visuellement plus intéressant que l’original.

J’ai donc eu l’idée d’explorer tous les motifs possibles, symétriques, asymétriques, des liens reliant 18 paires.
L’objectif est de trouver les plus beaux motifs, accordés aux cycles des saisons (à la manière des nouages de shino musubi-志野結び dans la cérémonie de l’encens). Et d’étendre l’application de ces liens à de nouvelles paires, anciennes (三十六歌仙, 女房三十六歌仙, 中古三十六歌仙, 新三十六歌仙) et contemporaines (poètes de chaque pays, philosophes, artistes, amis, etc).