nouveaux projets : la forêt & les vagues

la forêt

La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L’homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l’observent avec des regards familiers.

sélection de calligraphies choisies, vectorisées (et donc parfois lissées), dans des dictionnaires et des vieux livres.
les caractères sont choisis pour leur capacité à former des « zengo à un caractère ».

un caractère est ajouté tous les jours

sources :

  • 書体寺典 漢字 野ばら社編集部 
  • 五體字類 法書会
  • 艸書要領

http://www.barbery.net/foret/

les vagues

calligraphies de vers français

Été 2021, Manigod : thé, arts et céramique

Bonjour,

Enfin de retour au sanctuaire, un petit message pour vous informer de :

1) la possibilité d’introduction à la cérémonie du thé

http://www.barbery.net/manigod/atelier-de-the/

2) la possibilité d’échanges sur des thèmes liés à l’art (le Japon étant la porte d’entrée et le lien thématique) :

– Hyakunin Isshu
– Tao et arts japonais (mouvement vs flow, gen, chemin/route/voie)
– Calligraphie (Ôgishi et kana)
– Explication du modèle CRM à partir d’exemples
– commentaire de films présentant des cérémonies du thé

3) la possibilité d’échanges autour de la céramique impliquée dans la cérémonie du thé à partir de pièces japonaises.

4) la possibilité de créer ensemble des bols de thé (www.chawans.net)

http://www.barbery.net/bols/

Ces activités bénévoles qui ont lieu dans mon sanctuaire requièrent bien entendu l’existence d’une complicité et donc des échanges préalables.

Impératif en temps de covid : vaccination (deux doses et au moins une semaine après la deuxième ou infection passée médicalement confirmée plus une dose), absence de symptômes ou de contact avec des personnes présentant des symptômes, gestes barrières

Vous pouvez me contacter et vous présenter par mail. Un vidéo chat sera organisé ensuite.

Merci de transmettre ces informations sur vos réseaux !  

kuma

PS : plusieurs retours me suggèrent de modifier trois points :
– proposer des dates fixes (on contraint son agenda et l’on se décide plus facilement pour ne pas rater l’opportunité d’un créneau)
– un prix de 50 à 100 euros par personne (pour s’approprier l’expérience, ne pas avoir le sentiment de déranger ou de se sentir en dette)
– remplacer le vidéochat initial par un simple appel téléphonique de ma part
Probablement. Mais je n’ai aucune envie d’une relation « prestataire de service / clients » et ne souhaite me contraindre en aucune façon. Ceux qui savent apprécier le goût de ce thé-là sont toujours les bienvenus.

Sortie de 「Hyakunin Isshu」

J’ai le plaisir de vous annoncer la publication du livre Hyakunin Isshu (1.1 kg, 320 pages).

Si vous l’aimez, merci d’aider à le faire connaître auprès de ceux qu’il pourrait toucher (commentaires, réseaux, bouche-à-oreille).

Amazon France : https://www.amazon.fr/dp/B08YQCQHZT

Amazon US : https://www.amazon.com/dp/B08YQCQHZT

Amazon Japan : https://www.amazon.co.jp/dp/B08YQCQHZT/

Les ume de la vie

Hormis mes courts, si, contrairement à mon habitude, je ne poste plus au jour le jour mes productions, je poursuis mon chemin.

L’essentiel de mon temps est consacré aux recherches requises pour mettre en page et éditer un premier livre consacré au Hyakunin-Isshu.

Le reste à poursuivre mon chemin de céramique (www.chawans.net). En passant du temps depuis décembre sur la porcelaine. Comme cette dernière demandent une précision, une maitrise et des interventions graphiques spécifiques, qui requièrent des années de pratique avant d’être satisfaisantes, ma frustration ces dernières semaines n’est pas négligeable.

Les ume sont en fleurs. Je prends depuis décembre énormément de photos. Qui serviront de support à un prochain projet consacré au Wakan Roeishu. C’est la raison pour laquelle elles n’apparaissent pas encore sur flickr.

Oui, cette année confirme encore que l’ume est un symbole juste pour la beauté.

Voici une carte pour trouver mes 5 arbres préférés dans Kyôto :

https://www.google.com/maps/d/edit?mid=1i7dGFAM4fNgDj5oSV98pxvDlbXqvW_wm&usp=sharing

En 2008, j’aurai aimé que l’on me conseille ces deux ressources pour apprendre le Japonais et l’âme japonaise du quotidien :

  • Dr Slump de Toriyama. Pas Dragon Ball. Mais Arare chan. En manga plus qu’en anime. Dans sa version grand format pour faciliter la lecture. Toriyama est un génie. Dont il faut regarder chaque case, chaque trait (notamment les plis des vêtements), comme il faut le faire avec Franquin. Dont il faut aussi chercher chaque référence obscure. Le moindre détail est lié à la vie quotidienne japonaise (les oiseaux, le rythme des saisons, les gourmandises, les défauts…). Toriyama est un génie des onomatopées et des expressions non-verbales typiquement japonaises. Aucune traduction ne peut rendre hommage à cette joie-là.
  • Les émissions de télévision des années 80 des « Drifters » que l’on peut trouver sur youtube. Shimura Ken, décédé du covid l’année dernière, était à ce moment de sa carrière un génie aussi talentueux et important que De Funès pour les Français. Les Drifters prennent tous les scripts de la société japonaise et s’amusent à en faire des variations ridicules. Si vous comprenez ce Japonais-là avec son argot, ses raccourcis, ses accents régionaux alors vous aurez accès aux registres implicites requis pour une conversion banale contemporaine complète.

Dr Slump et Drifters font partie de ces grandes œuvres qui quoi que destinées aux enfants ou plus largement « à un public familial », sont en fait créées par des adultes pour des adultes. Et tous les niveaux de lecture sont sources de vrais bons rires.