31 – 歐陽修 – Ouyang Xiu – おうよう しゅう (1007-1072) : mandarin confucéen

31 – 歐陽修 – Ouyang Xiu – おうよう しゅう 31 – 歐陽修 – Ouyang Xiu – おうよう しゅう - 実

Noms

pinyin Ōuyáng Xiū, Wade-Giles Ou-yang Hsiu, EFEO Ngeou-yang Sieou
zi : Yongshu
Hao : Zuiweng (le veillard ivre : s’est donné lui-même ce surnom)
nom posthume Ouyang Wenzhong
欧陽修

Vie

Plus important mandarin (historien, essayiste, calligraphe, poète), de la première moitié du XIième siècle.
Père meurt à 3 ans, autodidacte pour une grande part. Jeunesse débridée.
Conviction confucéennes. Conservateur social.
Réformateur, exil, catalogue, histoire des Tangs, puissant mandarin, accusé d’inceste avec sa fille par ses adversaires
Prose : retour à la simplicité de l’écriture antique. Excelle dans les trois genres poétiques (poèmes, rhapsodies et chansons, shi, fu, ci pour lesquels il est connu). Volonté d’originalité, refus du vocabulaire convenu. Son écriture mature traite de thèmes non convenus alors, quotidien, nourriture, autodépréciation.
Un des huit grand maître de la prose Tang et Song : 唐宋八大家

Poème du Shisendô

寄田元均
由来辺将用儒臣
坐以威名撫漢軍
万馬不嘶聴号令
諸蕃無事著耕耘
夢回夜帳聞羗笛
詩就高楼対隴雲
莫忘鎮陽遺愛在
北潭桃季正氛氲

Français

Dans le pays de la frontière, le général utilise des confucéens comme vassaux
Lui, avec son nom célèbre, bat l’armée Han sans se lever de son siège
Les chevaux obéissent tranquillement aux ordres du général
Les gens de la tribu sauvage travaillent dur dans les fermes
En dormant la nuit, dans l’obscurité, on entend le bruit de leurs flûtes
Quand je finis d’écrire un poème, je monte à la tour haute et regarde les nuages de la région Long
Dans une vie si paisible,  je ne peux cependant toujours pas oublier les pêchers que j’ai aimés à Zhenyang
Maintenant, par l’étang au nord de Zhenyang, les pêchers doivent être en fleurs, diffusant leur parfum exquis

日本語

元来辺境の将には儒臣を用い
居ながらにして、その威名で漢の軍隊を従えている
多くの馬も声なく将の命令を聞き
蛮族たちも平和に農耕に精を出す
夜寝ていると闇の中から蛮族の吹く笛の音が聞こえてくる
また詩ができあがると高楼にのぼり、隴地方の雲を眺める
このように蛮地の平和のなかにあっても、かつて鎮陽で愛でた桃李を忘れることができない
鎮陽の北の池には、今ごろは桃李の花が咲き匂っていることであろう

http://blogs.yahoo.co.jp/yama1025katu/45035468.html

English

In the land of the frontier, the general uses Confucians as vassals
He, with his famous name, subdues the Han army without standing from his seat
Horses quietly obey the general’s orders
People of the savage tribe work hard in the farms
When sleeping at night, in the darkness we hear the sound of their flutes
When I finish writing a poem, I go up to the high tower and watch the clouds of the Long region
In such a peaceful life, however, I still cannot forget the peach trees I loved in Zhenyang
Now, by the pond in the north of Zhenyang, the peach flowers must be in full bloom, giving off their exquisite fragrance

Autre poème

Références

Paire

16 – 歐陽修-Ouyang Xiu & 蘇軾-Su Shi

Evénements à créer

  • Voyage :
  • Calligraphie :
  • Peinture Portrait :
  • Peinture autre :
  • Musique classique :
  • Musique traditionnelle :
  • Autre Musique (Jazz, contemporain, …) :
  • Shigin :
  • Noh :
  • Thé :
  • Encens :
  • Cuisine :
  • Patisserie :
  • Philosophie :
  • Film :
  • Documents :