36 Poètes illustres chinois – 三十六詩仙

21 – 李賀 – Li He – り が (790–816) : le poète fantôme obscur

21 – 李賀 – Li He – り が 21 – 李賀 – Li He – り が - 実光院 - 2016

Noms

Hanyu Pinyin Lǐ Hè
Wade–Giles Li Ho

Zi: Changji
Simplifié 长吉
Pinyin Chángjí

Surnom : Shigui le poète fantôme
詩鬼
Simplifié 诗鬼
Pinyin Shīguǐ

Vie

Tabou onomastique donc pas de jinshi (le premier caractère du prénom de son père, Jinsu, ressemble à « jinshi », le nom du concours).
La famille Li était l’une des familles régnantes sous la dynastie Tang. Avec Li Bai et Li Shangyin, l’un des « trois Li » (三李)
Meurt tuberculeux jeune (26 ans), la maladie et la mort inspirant ses textes.
Redécouvert à la fin du 19ème siècle, romantique pour son usage dense du symbolisme, des synecdoches, son imagination fantastique (revenants, démons, etc). Idée de la poésie difficile pour l’auteur et le lecteur. Inspiré par la poésie chamanique (chants de chu).

Poème du Shisendô

雁門大守行
黒雲圧城城欲摧
甲光向日金鱗開
角声満天秋色裏
寒上燕脂凝夜紫
半捲紅旗臨易水
霜重皷声寒不起
報君万金台上意
提携玉竜為君死

Français

Une chanson d’un général de Yanmen

Les nuages ​​noirs effacent le château comme s’ils pouvaient l’écraser
Les armures des soldats, sous le clair de lune, brillent comme des écailles dorées de poisson
Le son d’une corne dans le ciel et un signe d’automne dans l’air
Le hangar rouge * dans la forteresse devient violet et solide la nuit
Comme je fais face à la rivière Yi * et attends, enroulant le drapeau rouge à moitié,
Le gel est lourd; Le son du tambour suspendu dans le froid
Pour payer en retour la plate-forme d’or de mon seigneur *
Je tiendrai fermement l’épée du dragon et mourrai pour lui

On dit que ce poème renvoie à la détermination d’un général stationné pour défendre une région éloignée. Le caractère chinois «行» dans le titre signifie «chanson».
Le rouge: la couleur du sang versé par les soldats.
Rivière Yi: une rivière qui circule dans la province du Hebei. Jing Ke a été envoyé comme un assassin pour tuer Ying Zheng (qui est devenu le premier empereur de Qin), et dans une cérémonie d’adieu tenue près de la rivière, il aurait chanté une chanson « le vent souffle, la rivière gèle. Le héros tombe pour ne jamais revenir! « 
Plate-forme d’or: c’était une plate-forme de recrutement pour le roi Zhao de Yan. Le roi a été célèbre pour sa courtoisie envers ses fidèles et aurait recruté des sages dans tout le pays en offrant des centaines d’onces d’or. Ici, dans ce poème, il se réfère à la faveur que le locuteur a reçue du roi.

日本語

黒雲がのしかかり、城を今にも圧し潰しそうだ
兵士の鎧は月光を浴びて、金の鱗のごとくに輝く
角笛が空に響き渡って秋の気配の中
城塞に流された赤色*は夜に入って紫色となり固まっている
紅の旗を半ば巻き、易水*に臨んで待てば
霜は重く、寒さに太鼓の音も凍てつき
我が君の黄金台*の恩に報いるため
王竜の名剣を握りしめ、君のために死のう

この詩は辺境守備の将軍の決意を詠ったものとされる。題の「行」は歌のこと。
赤色:兵士の流した血の色
易水(えきすい):中国河北省を流れる川。太戦国時代、燕 のため秦 の始皇帝暗殺に赴く刺客荊軻 (けいか) が、この川のほとりで見送りの者との別れに「風蕭々として易水寒し、壮士ひとたび去って復 (ま) た還らず」と詠じた。
黄金台:易水の東南にある燕の昭王が築いた台。台上に黄金を積んで天下の賢者を招いたという。ここではつまり、自分を好遇してくれたことを表す。

http://blogs.yahoo.co.jp/yama1025katu/44721394.html

English

A song of a general of Yanmen

Black clouds suppress the castle as if they could crush it down
The armors of the soldiers, under the moonlight, shining like golden scales of fish
The sound of a horn in the sky and a sign on autumn in the air
The red* shed in the fortress becomes purple and solid at night
As I face the Yi River* and wait, furling the red flag halfway,
The frost is heavy; the sound of the drum frozen in the cold
To return the favor of the my lord’s golden platform*,
I shall hold tight the sword of the dragon and die for him

This poem is said to be on the determination of a general who was stationed to defend a remote area. The Chinese character “行” in the title means “song.”
The red: the color of blood shed by soldiers.
Yi River: a river that runs in Hebei Province. Jing Ke was sent as an assassin to kill Ying Zheng (who later became the first emperor of Qin), and in a farewell ceremony held by the river, he reportedly sang a song « the wind blows, the river freezes. The hero fords, never to return! »
Golden platform: It was a platform for recruitment built for the King Zhao of Yan. The king was famous for his courtesy towards his faithful officials and said to have recruited wise men of the country, giving hundreds of ounces of gold. Here in this poem, it refers to the favor “I” received by the king.


Autre poème

Treize lunes et portrait de mon jardin à midi.

Références

Paire

11 – 李賀-Li He & 盧仝-Lu Tong

Evénements à créer

  • Voyage :
  • Calligraphie :
  • Peinture Portrait :
  • Peinture autre :
  • Musique classique :
  • Musique traditionnelle :
  • Autre Musique (Jazz, contemporain, …) :
  • Shigin :
  • Noh :
  • Thé :
  • Encens :
  • Cuisine :
  • Patisserie :
  • Philosophie :
  • Film :
  • Documents :