36 Poètes illustres chinois – 三十六詩仙

11 – 高適 – Gao Shi – こう せき (702-765) : 50 ans, cabaret

 

11 – 高適 – Gao Shi – こう せき 11 – 高適 – Gao Shi – こう せき - 実光院 - 2016

Noms

Gāo Shì
Prénom social : Tàfú 達夫

Vie

Originaire d’une famille pauvre du Shandong. Ne commence à écrire de la poésie qu’à partir de 50 ans. Vie romanesque : épris d’une comédienne dont il suit la troupe et pour laquelle il écrit des pièces, soldat, secrétaire d’un diplomate en mission pour le Tibet.
L’un des trois membres, avec Wang Zhihuan  et Wang Changling, de la « compétition du cabaret » (Wine shop competition) où les poètes parient sur celui d’entre eux dont les textes seront les plus lus/chantés sur scène, après l’arrivée d’une troupe d’une dizaine de musiciens de l’ensemble impérial.

Elévation des sentiments, noblesse d’expression, libertés antiquisantes.

Poème du Shisendô

重陽
節物驚心両鬢華
東籬空徺未開花
百年将半仕三巳
五畆就荒天一涯
豈有白衣来剝啄
一従烏帽自欹斜
真成独坐空搔首
門柳蕭蕭噪暮鴉

(poème 214 du Quan Tang Shi 全唐詩)

Français

Festival du 9ème jour du 9ème mois

Le cœur émerveillé par le passage des saisons, mes cheveux sont maintenant blancs
Les fleurs sur la haie à l’est n’ont pas encore fleuri
J’ai près de 50 ans, et j’ai quitté mon service au gouvernement trois fois
Ma petite terre est désolée et dans le coin le plus éloigné du monde
Aucun fonctionnaire en robe blanche ne vient me rendre visite désormais
Je laisse donc le chapeau noir incliné sur ma tête comme il est
Assis, seul, me grattant le cou, un sentiment de vide
Le saule près de l’entrée fait du bruit alors que les corbeaux rentrent chez eux en croassant

日本語

重陽節に
季節のものにも心を驚かし、髪は白くなってきた
東の生垣に植えた木の花はまだ咲かない
私は五十歳に近く、仕官は三度もやめた
わずかの土地は荒れるに委せて天の涯にある
今は白衣の役所の小吏が訪れるわけでもなく
黒い烏帽子が傾いても放っておく
ただ独り座り首を掻きながら空しい思いでいると*
門の柳が暮れにねぐらに帰る鴉のざわめきとともに音をたてている

English

Double Ninth Festival
Surprised by seasonal things, my hair is turning gray
The flowers of the tree on the eastern fence have not bloomed yet
I am nearly fifty, and I have quitted my services to the government three times
My small land is desolate and in the far corner of the world
No public officials in white robes visit me now
So I leave the tilted black hat on my head as it is
As I sit alone, scratching my neck, feeling empty
I hear the sound of the willow tree by the gate blowing in the wind, and the cawing of crows going home in the evening

Autre poème

Références

Paire

06 – 高適-Gao Shi & 岑參-Cen Shen

Evénements à créer

  • Voyage :
  • Calligraphie :
  • Peinture Portrait :
  • Peinture autre :
  • Musique classique :
  • Musique traditionnelle :
  • Autre Musique (Jazz, contemporain, …) :
  • Shigin :
  • Noh :
  • Thé :
  • Encens :
  • Cuisine :
  • Patisserie :
  • Philosophie :
  • Film :
  • Documents :