10 – 孟浩然 – Meng Haoran – もう こうねん/ぜん (689 ou 691 – 740) : le non officiel dans ses montagnes

 

10 – 孟浩然 – Meng Haoran – もう こうねん/ぜん10 – 孟浩然 – Meng Haoran – もう こうねん/ぜん

Noms

pinyin : mèng hàorán, parfois transcrit Mong-Kao-Jen ou Mong-Kao-ren

Vie

Contrairement à la plupart des poètes Tang, ne fait pas de carrière officielle. Le plus vieux des grands poètes Tang. Attaché à sa région du Hubei (notamment Lanshan, le mont Xian, berceau familial et Lumen Shan, un temple (Chan ?) où il restera un an). Détruirait ses poèmes de frustration à les voir incapables d’exprimer l’expérience chan.
Amitié avec Wang Wei. Leur poème associé est cité par Malher.
Thème de la nature et d’autres thèmes simples, zen, nature recluse, repris ensuite par les plus jeunes poètes.

Cité par Alexandre Astier dans Kaamelott (S02E75).

Poème du Shisendô

歳暮帰南山
北闕休上書 南山歸敝廬
不才明主棄 多病故人疏
白髮催年老 青陽逼歲除
永懐不愁寝 松風夜牕虚

(300 Poèmes Tang, 127)

Fin d’année, retournant à Lanshan

J’arrête de soumettre mes candidatures au Palais Nord
et retourne à Lanshan dans mon humble masure

Je ne suis pas suffisamment doué
L’Empereur ne veut pas de moi

Malade de partout, mes vieux amis  me négligent

Cheveux blancs, les années passent si vite.
Le nouveau soleil chassera l’année passée

Dans mon cœur, toujours angoisse et insomnie

Les pins, la lune
à ma fenêtre vide dans la nuit

日本語

北闕に上書するのをやめ *
南山の陋屋に帰った
才なきため明主に棄てられ
多病のため友人とも疎遠になった
髪も白く、年をとった
歳月もまた冬の暮れとなり春が迫る
思いが乱れて眠れず
松ごしの月が虚しく夜の窓を照らしている

*「北闕」は朝廷に意見書などを差し出す門で、任官をめざす知識人が詩文の才能を認めてもらうために上書をする習慣があった。この詩はおそらく孟浩然が上京して科挙の試験を受けたが及第が叶わなかった際の作。


English translation of the poem

I stopped presenting letters to the northern gate of the palace *
and came back to my humble hut on Mount Zhongnan
Lacking talent, I’ve been abandoned by my lord
Often sick, I’ve become drifted apart from my friends
My hair is gray and I am old
Time has come to the end of winter, spring approaching near
Disturbed thoughts keep me sleepless
The moon over a pine tree shines in vain through the window of the night

* The northern gate of the palace was a place where intellectuals desiring to become officials would turn in letters and proposals in order to be recognized for their talents for poetry and prose. This poem was probably written when Meng Haoran failed to pass a civil service examination.
Autre poème

Références

Paire

05 – 王維-Wang Wei & 孟浩然-Meng Haoran

Evénements à créer

  • Voyage :
  • Calligraphie :
  • Peinture Portrait :
  • Peinture autre :
  • Musique classique :
  • Musique traditionnelle :
  • Autre Musique (Jazz, contemporain, …) :
  • Shigin :
  • Noh :
  • Thé :
  • Encens :
  • Cuisine :
  • Patisserie :
  • Philosophie :
  • Film :
  • Documents :