Goen-no-Ma ご縁の間 : « la chambre des liens »

Mise en-ligne de la version 1.1 : http://www.barbery.net/goennoma

(Ce projet fait partie d’un autre plus large, non finalisé : http://www.barbery.net/36 )


Goen-ご縁 est le lien invisible qui relie deux personnes : lien d’affinité, d’amitié, d’amour, de complémentarité, d’accord. Il peut être plus ou moins fort, solide. Ou totalement absent. Il peut être consolidé. Ou rompu. Il existe à Kyôto des sanctuaires où l’on vient prier pour son nouage (célibataires, couples fragiles) ou pour sa rupture…
En créant sa liste des trente-six poètes chinois illustres, Ishikawa Jôzan 石川丈山 a apparié par paires les poètes. Il a ensuite disposé dans la pièce centrale carrée de sa maison les représentations de ces derniers de telle sorte qu’ils soient reliés par une ligne invisible diagonale.

En recréant le schéma de cette pièce sur ordinateur, j’ai dans un premier temps orienté à l’envers les poètes du mur sud. En traçant les lignes, j’obtenais alors un schéma qui n’était plus celui d’un tramage diagonal. Mais le résultat était visuellement plus intéressant que l’original.

J’ai donc eu l’idée d’explorer tous les motifs possibles, symétriques, asymétriques, des liens reliant 18 paires.
L’objectif est de trouver les plus beaux motifs, accordés aux cycles des saisons (à la manière des nouages de shino musubi-志野結び dans la cérémonie de l’encens). Et d’étendre l’application de ces liens à de nouvelles paires, anciennes (三十六歌仙, 女房三十六歌仙, 中古三十六歌仙, 新三十六歌仙) et contemporaines (poètes de chaque pays, philosophes, artistes, amis, etc).